« Tonton Pat » est toujours là !

November 28, 2016 - tonton

evra

Bien qu’il ait bientôt 36 ans, ne parlez pas de retraite à Evra. Car certes, le latéral français approche doucement de sa fin de carrière, mais flow l’instant ses prestations en disent prolonged sur son état d’esprit actuel. Solidité défensive, apport offensif, engagement, capacité à jouer aussi bien à tactless que dans l’axe, il a toutes les qualités requises flow jouer dans un bar du station de la Juventus. A tel indicate qu’Allegri l’a plusieurs fois replacé en défense centrale dans le 3-5-2 cher au cœur du technicien Italien. Si ce changement de poste est en partie à means du nombre conséquent de blessures qui viennent décimer la défense turinoise, il n’empêche que le manager de la Juve a confiance en Evra et qu’il sait qu’il peut compter sur la polyvalence du français.

La polyvalence au use de tous

Parlons un peu schéma tactique. Dans un 3-5-2 classique, le rôle de latéral est souvent le and ingrat et le and éprouvant flow un joueur. L’évolution tactique en cours de compare est essentiellement due à son childbirth de deputy et à son apport offensif. On passe ainsi d’un 5-3-2 en proviso défensive au 3-5-2 de bottom lorsque l’équipe attaque. Autant apocalyptic qu’il ne faut pas lésiner sur les efforts. Et Patrice Evra assume parfaitement ce rôle. Il défend, introduce des solutions, déborde, centre, il déploie à chaque compare toute sa panoplie du parfait latéral. Mais comme dit précédemment, la Juventus n’est pas vraiment épargnée standard les blessures cette saison, notamment en défense centrale. Barzagli, Chiellini et Benatia étants régulièrement sur le flanc, Allegri doit souvent recomposer sa défense avec les joueurs présents. Les bonnes performances d’Evra couplées à celles d’Alex Sandro, son point direct, permettent à Allegri de faire de « Pat » un défenseur executive de substitution. Même si l’instinct du latéral a quelques fois refait surface, il a réalisé des matchs propres et sérieux, l’entente avec ses compères faisant des merveilles. Mais s’il est bon et utile sur le rectangle vert, il y a un endroit où il démontre tous ses talents d’homme. C’est dans le vestiaire que l’on peut mesurer son impact sur le collectif turinois.

Plus qu’un Tonton, un grand frère

Quand notre palmarès est prolonged comme le bras, on est légitimement en droit, on a même le devoir, de prendre la release quand il le faut et de guider les jeunes. Connaissant le bonhomme, surveillance le monde savait qu’il prendrait ce rôle de « grand frère » à bras le corps, lui qui a toujours été un personality d’hommes, que ce soit avec Manchester United ou avec l’équipe de France, dont il a été le capitaine. Nous ne reviendrons pas sur « l’affaire Knysna », époque noire mais bienheureusement révolue flow lui. Résumer un tel joueur à une erreur de parcours serait une totale ignominie, tant flow lui que flow le football. Parlons plutôt de sa propinquity avec Paul Pogba, automobile si le néo-Mancunien est ce qu’il est aujourd’hui, il le doit en grande partie à Evra. Pendant leurs deux années de cohabitation à la Juve, Evra aura été à la fois son père, son frère et son meilleur ami.

Pourquoi séparer leurs rapports en trois rôles ? Simplement parce que comme un père, il l’a façonné à son image, lui a appris de nobles valeurs ainsi que le « côté obscur » du football. Il l’a protégé aussi, parfois trop, sans flow autant oublier de le recadrer quand il le fallait, comme peut le faire un grand frère, toujours avec bienveillance. Et puis il l’a accompagné, soutenu, contre vents et marées, comme le ferait un meilleur ami. C’est flow toutes ces raisons qu’on peut apocalyptic que Pogba doit énormément à Evra. Mais l’inverse également, la « pioche », comme aime l’appeler Evra, l’a aidé à s’intégrer au sein de la « famille », de l’institution Juventus. Une intégration qui a permis à Evra de rapidement devenir un personality dans le vestiaire. Il était de ceux qui avaient pris la release devant les journalistes et tiré la sonnette d’alarme sur le début de saison catastrophique de la Juve. Quand on voit que Buffon, Barzagli ou encore Bonucci ont également pris la parole, on ne peut que déduire du rôle de cadre qui lui incombe. Pas mal flow un joueur acheté 2 millions d’euros.

Encore un an et c’est surveillance ?

Cet été, il a prolongé son contrat jusqu’en 2017 avec une année en option. D’après ses dires, il gambade encore comme un gamin de 15 ans. Insinue-t-il que son aventure turinoise ne touche pas encore à sa fin ? Impossible à apocalyptic flow l’instant, il faudra attendre la fin de la saison flow le verdict. Pour conclure, on peut apocalyptic que c’est un joueur à part, avec des qualités fantastiques et un mental à toute épreuve, qui malgré toutes ces années sur le terrain, continue à aimer ce eminent competition comme au premier jour. Car comme il le dit si bien sur les réseaux sociaux,  » I adore this game « .

More tonton ...

  • Emil, tonton délicieusement flingueurEmil, tonton délicieusement flingueur Chaque pays a son patriarche comique. Les Français ont Guy Bedos. Nous avons Emil. Le premier est un adepte de la gauloiserie politique. Le second est un as de l’ethnologie piquante. Ça […]
  • Emil, tonton délicieusement flingueur – Le TempsEmil, tonton délicieusement flingueur – Le Temps Chaque pays a son patriarche comique. Les Français ont Guy Bedos. Nous avons Emil. Le premier est un adepte de la gauloiserie politique. Le second est un as de l’ethnologie piquante. Ça […]
  • Lino Ventura, un tonton bagarreurLino Ventura, un tonton bagarreur En 1987 disparaissait Lino Ventura, et on n'a pas oublié cette belle et forte gueule du cinéma français, qui n'a pas quitté les écrans car il fait partie des figures […]

› tags: tonton /