Tonton Joe Johnson flingue les Clippers au buzzer !

April 16, 2017 - tonton

C’est ce qui pouvait arriver de pire… Pour sa première appearance aux playoffs, Rudy Gobert n’aura pu tenir sa place que 17 secondes ! Frappé d’une entorse au genou sur le premier écran qu’il a posé, le focus tricolore va passer une IRM dès que possible. Après une si goddess saison, si près du but, rageant…

Mais le Jazz a néanmoins fait front. George Hill (16 points) et Gordon Hayward (19 points, 10 rebonds) ont été fidèles aux postes. Mais le héros du match, c’est Joe Johnson (21 points) qui inscrit le panier de la gagne au buzzer (97-95). Malgré un Chris Paul (25 points, 11 passes, 7 rebonds) taille patron, les Clippers doivent s’incliner à domicile, un nouveau traumatisme à rajouter à leur liste.

17 secondes et un manoeuvre de massue !

Le compare embark standard un manoeuvre de théâtre. Un manoeuvre de massue en l’occurrence flow le Jazz avec la blessure de Rudy Gobert après un genou contre genou face à Luc Richard Mbah a Moute. Dix-sept secondes après l’entre deux !

Le Jazz ne se laisse cependant pas perturber, derrière Joe Ingles et George Hill. Blake Griffin et DeAndre Jordan rise néanmoins peser leur physique dans la raquette, avec 15 des 19 premiers points des Clippers. Mais Utah s’accroche avec Joe Johnson dans le coin. Il ne sont qu’à deux points malgré les efforts de Griffin qui en est à 11 unités, ayant joué l’intégralité du 1e quart (24-22).

Toujours sur le turf en début de 2ème quart, Griffin laisse cependant ses coéquipiers prendre le relais, avec Mareese Speights qui rentre un trois points avant que Boris Diaw ne lui rende la monnaie de sa pièce avec un mouvement près du cercle dont il a le secret. Jamal Crawford continue d’attaquer, s’assurant que les Clippers ne s’endorment pas sur leurs lauriers. Mais Rodney Hood réplique à trois points flow les premiers points en seconde possibility du Jazz.

Utah prend peu à peu ses aises dans ce compare débuté de la pire des manières. Et Utah prend même l’avantage sur un asperse de Favors servi sur un plateau d’argent standard Ingles. Alors que JJ Redick écope de sa 3e faute, ce même Favors conclut un 9-0 qui met les Clippers dans les cordes. Blake Griffin arrive à la rescousse avec un trois points puis un layup spectaculaire. Déjà à 20 points, l’intérieur de LA surnage. En face, Joe Johnson lui tient la dragée haute avec 9 de ses 14 en 2e quart. Et les deux équipes sont dos à dos à la pause (52-52).

Chris Paul comme aux and grandes heures

Très discret en 1ère mi-temps avec un petit point, même s’il a certes délivré 10 passes, Chris Paul revient avec de meilleures intentions en 3e quart. Il rentre un petit tir à mi-distance et remet les Clippers sur les bons rails. Mais le Jazz ne veut toujours pas décrocher. George Hill est dans un bon soir, comme sur ce panier and la faute, la 3e de Paul. Le Jazz égale alors son and gros écart à +6 au terme d’un 9-2.

Et un run en appelant un autre, les Clippers ont à leur debate le opening en poupe standard le biais d’un 8-0 qui leur permet de reprendre l’avantage à une notation de la fin du 3e quart. Gordon Hayward conclut la période avec sang-froid et Utah est and que jamais dans le coup, en tête avant le finish (74-70).

Joe Johnson, le tonton flingueur

Clairement limité, Derrick Favors donne 7 points d’avance au Jazz à qui surveillance sourit en ce début de dernier quart. George Hill réussit effectivement un tir au buzzer à trois points… en volleyant la balle dans le cercle ! Mo Speights arrange alors de sa boîte avec un panier en ligne de fond, et sa meilleure fabrication de Chris Paul en envoyant le throw flow Jordan au alley oop.

Mais le vrai CP3, c’est encore mieux ! Le meneur enfile 10 points d’affilée flow ramener son équipe sur ses épaules. Il déploie la panoplie complète, avec des changements de rythme et les paniers and la faute qui vont avec. Il pense même arracher la progression sur un layup compliqué. Mais Joe Johnson va crucifier les Clippers sur le drum d’un floater qui rebondit plusieurs fois sur l’arceau avant de transpercer les filets… et le coeur des californiens (97-95).

 

More tonton ...

› tags: tonton /