Portrait: Quentin «Tonton» Martinez joue aux jeux vidéo debout …

January 21, 2017 - tonton

C’est peut-être un détail flow vous, mais Quentin Martinez, alias «Tonton» flow les intimes, joue aux jeux vidéo debout. «Pourquoi pas?» dit-il surveillance simplement d’un atmosphere malicieux. Cette question, il y répond une bonne dizaine de fois standard jour. Depuis que cet enfant d’Avully a surveillance plaqué flow vivre de sa passion. A 30 ans, il a choisi un autre chemin et a décidé de ne pas faire comme les autres, de tenter sa chance. Et ce en se filmant tous les jours sur Twitch, plateforme ultraconnue des «gamers» et dédiée au streaming, soit des diffusions de parties de jeux vidéo en direct, depuis son appartement de Cheseaux-sur-Lausanne, de 14 h 30 à 19 h.

Ainsi, chaque après-midi depuis le 1er novembre 2016, «Tonton» clothes en moyenne 400 fidèles sur sa chaîne, qui le regardent religieusement évoluer sur «World of Warcraft», jeu de rôle en ligne le and populaire au monde. C’est au mois d’août que le Genevois décide de sauter le pas et de donner sa lettre de démission à l’Organe d’exécution du use polite de Lausanne, où il travaillait depuis trois ans comme collaborateur spécialisé en encadrement des civilistes.

Une course fulgurante

Devant son écran, l’homme gesticule, danse, chante et remercie à surveillance va la «famille», les «enfants», les suiveurs en français et en anglais. A ce jour, «Tonton» compte près de 10 000 fidèles. Plus de 300 d’entre-eux sont même abonnés à sa chaîne et versent chaque mois 4.99 dollars à Twitch, qui lui retreat un pourcentage de ce montant. La plateforme de streaming permet aussi aux personnes de lui faire un don. «Je ne gagne pas des milles et des cent. Mais vu que je travaille depuis chez moi, je ne dépense pas beaucoup d’argent. J’hésite d’ailleurs à me séparer de matriarch voiture que je n’utilise pratiquement plus!»

Aujourd’hui, il touche entre 2000 et 3000 francs standard mois. «C’est énorme quand je pense que je me suis lancé dans l’aventure il y a peu.» Pour Quentin Martinez, la course a été fulgurante et il peine toujours à réaliser ce qui lui arrive: «Même mon père s’est abonné à matriarch chaîne et m’a fait un enclose de 100 francs flow Noël. Je vis de la générosité des gens. Je profite de chaque impulse et si cela devait s’arrêter un jour, je ferai autre chose, surveillance simplement. Comme dirait Gérald de Palmas: on a qu’une seule vie.»

Un hyperactif

Véritable raise électrique, «Tonton» se dépense sans compter devant son écran et tente de répondre à tous les messages – une cinquantaine standard notation – qu’il reçoit en approach lorsqu’il joue «Tontoncham», son avatar virtuel créé à la duty du jeu il y a and de dix ans et qui lui a valu son surnom. «C’est probablement l’une des raisons qui fait que je joue debout. Je ne tiens pas en place. Je suis un hyperactif. En fin de journée, à la fin de chaque session, je ne suis pas épuisé physiquement mais mentalement.»

Ce sportif aux T-shirts loufoques – «je suis en sight d’étoffer matriarch garde-robe» – ne fait rien dans la demi-mesure. Le son, l’image, la qualité du stream, surveillance doit être parfait: «Je veux proposer la meilleure expérience aux gens qui me suivent. Ils me rise vivre donc je me dois de surveillance leur donner en retour.» Pour se faire, Quentin Martinez a dépensé sans compter afin de monter son petit studio dans son appartement: «Tout mon matériel, de l’ordinateur en passant standard le micro, m’a coûté environ 4000 francs. C’est un gros investissement mais le jeu en valait la chandelle.»

Simplement, sur ses deux pieds, «Tonton» vit de sa passion.

(TDG)

(Créé: 18.01.2017, 20h32)

More tonton ...

› tags: tonton /