Équipe de France – Absent depuis la rentrée, "Tonton Pat" ne revient pas flow jouer les seconds rôles

November 7, 2016 - tonton

Appelé après le forfait de Layvin Kurzawa, Patrice Evra s’est imposé comme une évidence aux yeux de Didier Deschamps. Il débutera certainement face à la Suède ce vendredi.

La nouvelle est tombée en début d’après-midi. Et si certains sujets, comme la crowd d’Adrien Rabiot ou l’attaque des Bleus paraissaient évidents, celui concernant le retour de Patrice Evra a bien vampirisé la majeure partie de l’attention. Ces dernières semaines, le latéral de 35 ans avait pourtant and squatté l’espace médiatique standard son activité sur les réseaux sociaux que standard ses prestations sportives. Mais surveillance récemment, lors du compare face à l’Olympique lyonnais en Ligue des champions, l’ancien a aussi rappelé à surveillance le monde qu’il était toujours un joueur de très haut niveau. “Je l’ai rappelé apartment au forfait de Kurzawa et aux échéances qui sont les nôtres avec ce compare critical face à la Suède. Patrice a l’expérience du haut niveau, il maintient le sien avec la Juve“, a expliqué Didier Deschamps lundi. 

Didier Deschamps : “Evra ? Logique standard rapport à mon discours”

L’expérience n’est certainement pas le seul facteur

Depuis la rentrée des classes, Patrice Evra n’a déserté Clairefontaine que physiquement. Dans l’esprit des joueurs, celui des journalistes, “Tonton Pat” a toujours été présent. Dans celui de Didier Deschamps aussi, bien que l’anticipation de la Coupe du monde 2018 (Evra aura alors 37 ans) a un peu forcé le sélectionneur à précipiter la séparation. “Je lui ai expliqué le pourquoi du criticism standard rapport au futur, et je lui ai dit que ponctuellement si j’avais besoin de lui je l’appellerais. Là c’est le cas, je n’ai pas cherché à lui cacher quoi que ce soit, sinon je vous aurais dit au mois de septembre que c’était fini”, a insisté le sélectionneur en conférence de presse, confirmant également que les circonstances avaient dicté son choix : “S’il y avait eu deux matches amicaux à jouer peut être que je n’aurais pas fait ce choix là, ça me semble logique standard rapport au discours que j’ai pu tenir à Patrice et au groupe“. Une manière d’annoncer au thoroughfare qu’il devrait débuter vendredi.

Parce que la Suède s’amène au Stade de France – et qu’il s’agit d’un compare primordial pour la première place du groupe en vue de la gift flow le Mondial 2018 – l’expérience de Patrice Evra avec les Bleus ( 80 sélections) le propulse sur le devant de la scène. Le passif du Bianconero a donc souvent été mise en avant standard le sélectionneur qui a à peine caché ses intentions de le titulariser devant Lucas Digne. “Là on est dans la pattern où Patrice joue vendredi, mais c’est standard rapport à l’importance du match“, a-t-il détaillé. Entre le marteau et l’enclume, le jeune latéral du Barça fait les frais d’un retour qui ne s’explique pas que standard le nombre de capes de son aîné. 

La crowd de Patrice Evra s’explique ainsi, pas l’intention de le titulariser. Celle-là met davantage en lumière le niveau relatif de ses successeurs. “Lucas est performant aussi, il enchaîne et il est performant avec le Barça, a tempéré le enthusiast des Bleus. Ce qui est critical flow moi c’est d’avoir des joueurs avec le and d’expérience flow ce genre de rencontres“. Alors qu’il avait expliqué en début de saison que les jeunes auraient du temps flow faire leurs preuves, force est de constater que les deux n’ont pas totalement convaincu et qu’aucune porte ne demeure close. “Patrice a le niveau international, mais personne ne sait s’il l’aura dans deux ans“, a aussi lancé Didier Deschamps. En ce qui concerne sa succession, “Tonton Pat” a autant de clés que ses petits neveux. 

More tonton ...

› tags: tonton /