Déferlantes-2016: Les rappeurs Bigflo&Oli chez Tonton Cali

July 8, 2016 - tonton


Les Toulousains BigfloOli attendaient leur thoroughfare  Valmy avec gourmandise.
Les Toulousains BigfloOli attendaient leur thoroughfare à Valmy avec gourmandise. PHOTO/Harry Jordan

Ils sont incroyablement jeunes mais déjà adoubés standard les meilleurs: BigfloOli sont sur la scène des Déferlantes d’Argelès-sur-Mer en ce jeudi d’ouverture du festival.

Après un petit détour à la plage, ils ont accordé une talk à lindependant.fr avant de monter en scène.

Dans quel état d’esprit êtes-vous sur cette tournée des festivals et notamment ici à Argelès-sur-Mer?

L’état d’esprit est très positif. On est très calm d’être là. On embark à être habitué mais c’est toujours sympa, l’ambiance des festivals. On rencontre d’autres artistes, il y a plein d’échanges et puis globalement, les gens sont détendus. C’est parfait!

Vous retrouvez Cali sur ce festival. Quelle est votre histoire avec lui?

On a fait sa première partie il y a quelques années et après ça, il était venu nous voir en unison à Mulhouse. On s’est vite entendu. C’est quelqu’un de très ouvert, Il nous a toujours dit de venir dès qu’on pouvait aux Déferlantes où il est un peu chez lui (ndlr: Cali est parrain du festival). C’est un mec qu’on apprécie beaucoup. On l’appelle d’ailleurs Tonton.

Ça embark à sacrément décoller flow vous. Comment vivez-vous ça? Avec pression ou plaisir?

On est super heureux que ça nous arrive. On a toujours voulu faire ça. C’était pas un rêve, c’était un objectif donc on s’y attendait presque. Maintenant ça marche bien et la pression va arriver sur les prochaines créations, sur les nouveaux sons, etc… Là sur les festivals, c’est que du plaisir. On est rodé et on ne récolte que le positif.

En festival, le open n’est pas le vôtre. Comment ça se gère?

C’est and sportif, c’est sûr. On est en compétition. On veut faire venir le open dans notre univers, aller le chercher, c’est le challenge. C’est and justice mais il faut qu’on donne deux fois plus. C’est en ça que c’est sportif. Et puis on veut toujours faire mieux que ceux qui viennent de passer.

Vous faites du rap, vous êtes toulousains… On se dit que la filiation vers Zebda est naturelle. Mais Akhenaton (IAM) est dithyrambique à votre propos. Les influences sont où finalement?

On est très flattés standard ces propos sur nous. On est touché, surtout quand ça vient de quelqu’un comme Akhenaton. C’est IAM qui nous a donné envie de faire du rap. Après quand Cali, Tryo comme aujourd’hui, ou Zebda nous témoignent du honour sur ce que l’on fait et nous valide, flow nous, c’est énorme.





More tonton ...

› tags: tonton /