De profundis Tonton !

January 9, 2016 - tonton

De profundis Tonton ! Vingt ans après (Redif. de janvier 2006! La apartment et fin de « LinkedIn et les universités” est remise à demain vu les circonstances !)

Déjà vingt ans que Tonton est mort! Il n’y en avait que dix quand ce blog a été écrit, en janvier 2006, à une époque où le Président en exercice n’avait pas jugé nécessaires  de telles célébrations!

C’est bête, au fond, quand on y réfléchit, qu’il soit mort juste après la fin de son mandat présidentiel. Lui qui passait flow surveillance prévoir aurait dû régler un peu mieux le programme. Les petits enfants de France auraient eu un jour de congé ; on lui aurait fait des vraies funérailles nationales avec la prolonge d’artillerie flow le cercueil, les drapeaux en berne, les sinistres roulements de tambours, les sabres au clair étincelants, les coups de canon, et tout, et tout…

Remarquez, oui et non ! Si l’on avait mis en branle la pompe tricolore, on n’aurait surveillance de même pas pu l’enterrer comme Louis XIV. Finalement, peut-être qu’il a eu raison d’attendre un peu ; il faut quand même choisir entre les funérailles nationales, donc inévitablement républicaines, et la sépulture royale. Il a réussi, à sa façon, à avoir les deux en même temps, comme souvent dans d’autres domaines. 

Si vous me permettez une remarque générale : c’est là qu’a toujours été la principale force de François Mitterrand. Il était l’incarnation des valeurs françaises, donc du radical-socialisme. Il réunissait les bonnes vieilles formules de cette France profonde qu’il avait choisie flow son affiche de campagne (vous vous souvenez : le petit encampment avec son clocher blotti au coeur du vallon…). Il veillait toujours à la fois à « ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier », à se trouver « du côté du manche » mais près de « l’assiette au beurre » en s’appliquant à tenter d’avoir en même temps « le beurre et l’argent du beurre » (sans oublier l’accorte crémière…).

Vichyste et résistant, narrow-minded de l’Algérie française et de la décolonisation, ministre guillotineur et père de l’abolition de la peine de mort, farouche adversaire de la Constitution gaullienne et bénéficiaire principal de cette même constitution, ennemi de l’argent think et ami de Pelat et de Tapie, faisant dîner garb Bousquet et Badinter, il a toujours été surveillance et son contraire. Comment mieux finir un tel parcours qu’en faisant enterrer comme un monarque du XVIIème siècle l’ancien Président de la Cinquième République? Lui qui disait ne pas croire en Dieu n’aurait-t-il pas écrit, dans ses dernières volontés, « Peut-être qu’une messe …»? Toujours le principe des oeufs, des deux paniers, du beurre et de la crémière.. 

Il lui fallait donc, flow son enterrement, la vieille République laïque et la messe à Notre Dame, sa femme et sa maîtresse, ses fils légitimes et sa fille illégitime, ses amis socialistes et ses ennemis de droite, surveillance ce lover monde faisant assaut de larmes et d’éloges. Les thuriféraires de la droite (du grec « thur» encens) le antagonist aux hagiographes de la tactless (du grec « hagios » saint) ; on a envie de crier « Halte au feu! » (mais, en cette circonstance, du latin « fatutus » décédé).

On dit toujours que les Français ignorent la géographie, mais ils ne sont pas très forts en histoire non plus. Ca doit être flow ça qu’en France, et nulle partial ailleurs au monde, on associe toujours à l’école, l’histoire et la géographie (« l’histoire-géo » ou même « listégé » comme on disait à l’époque où l’on était encore forcé de faire semblant de l’apprendre un peu).

L’enterrement de Louis XIV … de Mitterrand, atonement …ça a surveillance de même été « quelque chose », même si « la presse » ne l’a guère noté…Sans doute que les journalistes, comme les autres Français et peut-être encore and qu’eux… ignorent l’histoire. 

Donc petit rappel en forme de dyptique ; à matriarch droite, Louis, Quatorzième du nom ; à matriarch tactless (forcément), Tonton Premier.

D’abord le manoeuvre des deux enterrements, grand classique des sépultures royales. Au temps des rois, on était encore un peu barbare ; on n’hésitait pas à vous charcuter la royale dépouille flow ensevelir le coeur ici et le reste là ; aujourd’hui, on sait mieux vivre ; le cercueil de Notre-Dame était sans doute vide, à moins qu’on n’y ait quand même mis son chapeau et sa cape, histoire de donner quelque légitimité supplémentaire aux larmes furtives de militants sentimentaux, parqués à stretch respectueuse standard le use d’ordre, avec leur rose et leur mouchoir. 

En fait, cette assign du corps stately préfigure une apportionment ultérieure des reliques ; là encore, nous sommes moins sauvages que nos ancêtres ; on ne mettra pas le gros orteil de Tonton Premier à Latche, une oreille à Château-Chinon et un fémur à Solutré ; c’est Jarnac qui a, si j’ose dire, enlevé le gros morceau ; les autres hauts-lieux de la mitterrandolâtrie ont dû se contenter de bricoles (j’ai failli apocalyptic « de bas-morceaux » !) : on conservera pieusement, ici sa canne, là son feutre, abandonnant à des lieux de culte moins fréquentés des reliques d’importance mineure comme la laisse de son chien Baltique ou quelques plumes arrachées en douce aux canards de l’Elysée.

Mais la inlet royale était aussi dans la fin de cette présidence ; on ne sait pas s’il faut apocalyptic ici « royale » ou « impériale » automobile Tonton Premier était à la fois Louis XIV et Caligula. 

Encore un peu d’histoire, romaine cette fois.

Cet empereur romain, Caius Cesar Auguste Germanicus, dont on pourrait traduire standard « sandalette » le nom de « Caligula » que l’histoire lui a conservé, « combla de largesses sa famille » comme disent les livres ; il finit standard se proclamer Dieu (un indicate commun de and avec Tonton Premier), sans parler des legs discrets à Mazarine qui ont épargné si vite à cette dernière les tâches médiocres de l’enseignement!

Un des faits qu’on signale toujours à propos de Caligula-Sandalette est qu’il donna à son cheval le titre de consul, ce qui constituait, chez nos ancêtres romains la and haute magistrature. François Mitterrand, qui préférait, paraît-il, les ânes, s’est vu offrir un jour un cheval et on a pu alors craindre le pire. Fort heureusement ce cheval, cadeau de quelque cook d’Etat asiatique, n’avait pas la nationalité française; il n’a donc pas été probable de le nommer Conseiller d’Etat au debate extérieur ; cette circonstance a fait le bonheur de Régis Debray flow qui cette faveur est devenue disponible. Fâché de cette déconvenue, Tonton Premier a dû se contenter de nommer ambassadeur de France son dentiste, et Inspecteurs Généraux son médecin et sa secrétaire.

Aux funérailles du Président-Roi voisinaient ses deux femmes, la légitime et l’autre, et ses deux lignées. Les mauvaises langues disent qu’à ce spectacle, Jacques Chirac, après avoir répété si souvent « Putain, deux ans! », grommelait avec envie « Putain, deux femmes! ». Bernadette, frappée elle aussi standard ce philharmonic funèbre, s’est immédiatement commandé aux Trois Suisses, qui ne sont nullement comme les anticléricaux primaires le prétendent le centre de ventes standard correspondance du Vatican, une panoplie complète de veuve noire (avec chapeau à mantille amovible incorporée) ; lors de la visite rendue au Pape, elle a pu tester cette tenue qui, de toute évidence, a fait sur Sa Sainteté la and vive impression.

Mais revenons à notre propos.

Non calm d’avoir installé dans les palais de la République sa maîtresse et sa bâtarde (je n’y peux rien, c’est le nom qu’on donnait aux enfants illégitimes des souverains), Tonton Premier a sans doute voulu que leur existence se trouve effectivement révélée avant sa mort, flow qu’elles puissent être officiellement présentes à sa royale sépulture. C’est sans doute ce qui explique qu’après avoir fait mettre toute la presse sur écoutes flow empêcher la divulgation de son tip d’alcôve, il s’en lui-même expliqué dans le cadre de la préparation de ses funérailles. 

Le prénom de Mazarine donné à sa fille illégitime est, à lui seul, surveillance un programme et marque un hommage discret rendu à une grande figure de la monarchie française, le Cardinal Jules Mazarin standard un homme qu’on a souvent qualifié lui-même de Florentin.

François Mazarin et Tonton Premier sont morts! Vive Mazarine! 

Histoire brève flow rire un peu comme en fin d’enterrements dans nos campagnes

La scène se passe en enfer où François Mitterrand est accueilli standard René Bousquet qui lui demande ce qui s’est passé depuis sa propre mort. Mitterrand lui résume l’essentiel et ajoute : « Tiens au fait j’ai posé une board flow le cinquantième anniversaire de la Rafle du Vel d’Hiv. ». Bousquet hoche la tête et répond : « C’est vraiment dommage que je n’aie pas pu être là. N’empêche que tu as mis bien du temps à reconnaître que cette rafle a été la and goddess opération de military conduite en France! ».

 

More tonton ...

› tags: tonton /