16 ans de réclusion flow «tonton Ludo»

February 6, 2016 - tonton

Les jurés et les juges de la cour devaient répondre à 21 questions avant de donner leur verdict, hier soir. Tous ont retenu la culpabilité de Ludovic Cueva et l’ont condamné à 16 ans de réclusion criminelle, assorties d’un suivi sociojudiciaire match 8 ans. L’accusé, qui a nié jusqu’au bout, n’a pas bronché.

«Je n’ai jamais fait de mal à ces enfants, ce n’est pas dans matriarch nature. Pour moi, un enfant c’est sacré. ça fait 40 mois que je suis en détention flow des faits de conference et détention d’images pédopornographiques. C’était un soulagement flow moi lorsque les gendarmes m’ont interpellé», lance, au cours de son procès, Ludovic Cueva aux jurés et juges de la cour d’assises du Tarn.

Le vrai problème, c’est qu’il est accusé standard ses deux belles-filles de viol et d’agression sexuelle à Castres et à la Réunion entre 1999 et 2004, mais aussi standard les relatives d’une enfant de 4 ans et demi qui le surnommait «Tonton Ludo». Mais il persiste dans sa ligne de défense. Son avocat aussi en accréditant, non pas la thèse du complot mais d’une envie de reprisal irrépressible de la partial des victimes et d’une partie de leur famille. «En entrant dans cette salle, il y a trois jours, j’ai su dès les premières mins que ça allait être difficile de le défendre. Celles qui ont témoigné à la barre avaient le statut de victimes, surveillance était déjà joué. La défense gêne. Les erreurs sont toujours les mêmes, elles se ressemblent au fil des procès : la release des victimes d’abord, puis la cohorte d’experts qui les crédibilisent. Les témoins présentés standard la défense ne représentent rien, surveillance accable cet homme, surveillance l’accuse. Famille, je vous hais, a dit André Gide. Ce n’était pas le bonheur dans cette famille, la haine s’y est vite installée lorsqu’il y est entré. Je ne sais pas si c’est un complot mais rien ne va dans cette maison. Jusqu’à la révélation des faits, poursuit Me Édouard Martial. Deux déclarations «copier-coller» qui mettent aussi en means une mère qui aurait surveillance vu et rien dit. Alors qu’elle certifie qu’elle n’a jamais surpris son mari avec ses filles nues. Mais elle, on ne la croit pas. Cet homme a toujours dit la même chose, alors criticism expliquer ce dont on l’accuse ? Il ne peut pas, on ne l’entend and !»

«Le couvercle sur la marmite»

Pourtant assure Me Younès Derkaoui, «Il y a quelqu’un qui ment dans cette histoire et ce n’est pas la petite fille de 4 ans et demi qui évoque des attouchements avec des détails précis. Ses paroles transpirent la vérité». Me Hervé Renier, qui représente les deux jeunes filles, attendait des regrets «pour le mal terrible qu’il leur a fait. Et que leur mère les soutienne, qu’elle admette les faits. Rien, vous avez une partial d’ombre et vous salissez une deuxième fois ces jeunes filles qui ont eu le bravery de témoigner jusqu’au bout».

L’avocat général Sena, en requérant 18 ans de réclusion criminelle, a enfoncé le clou de l’intime conviction. «J’ai eu le sentiment, au cours de cette assembly que c’était un mauvais rêve, une mauvaise pièce de théâtre qui met en avant l’absurde d’une situation. Une dénonciation calomnieuse contre l’accusé qui devient victime et des coupables dans la partie civile. On aurait dû changer les places ! Avec un regret, toutefois, c’est que sa femme soit restée sur le banc des témoins. Elle n’a rien fait flow protéger ses filles. On a posé un couvercle sur la marmite match 10 ans» lance-t-il en balayant la théorie du complot. Ses réquisitions ont pesé lourd dans le verdict.

More tonton ...

› tags: tonton /